Polyarthrite rhumatoïde

Écrit par Bernard P., (Nantes)

Je crois que l’on peut dire que jusqu’au mois de juillet 2000 je faisais partie des gens que l’on défini comme en pleine forme, en bonne santé.
Avec une vie de famille, un travail, des loisirs et même 3 h 26 au marathon.
Mais tout cela,  va être bousculé petit à petit par une polyarthrite rhumatoïde qui insidieusement s’installe, prend possession de mon corps, interfère dans ma vie.

Le diagnostic est réellement posé début février 2001. Les douleurs et les inflammations sont difficilement acceptables voir à certains moments insupportables tant physiquement que psychiquement. La cortisone, le méthotrexate et les antalgiques aident, apaisent mais… il faut vivre avec les douleurs, ne plus faire comme avant. Je souffre beaucoup, ma famille souffre elle aussi... (de mes silences, de me voir avoir très mal…)La décision face à la proposition d’un traitement relativement récent avec ce que cela implique  est prise,  malgré le peu de recul, les effets indésirables. Avec appréhension et  des incertitudes  la première cure est fixée pour le 11 février 2003.
 
Ouvert et curieux à d’autres approches médicales que je pense pouvoir  être des alliés sur le chemin d’un soulagement voir d’un mieux être sont mises à la réflexion avec le médecin qui me suit et m’accompagne.  Les cures se succèdent avec des bénéfices lents et parfois mis à mal par des imprévus et des poussés de la Polyarthrite Rhumatoïde.
Mon organisme répond positivement favorisant une diminution des corticoïdes et autres médicaments
Ces avancées renforcent le désir de chercher sur le terrain de la diététique changer d’ habitudes alimentaires ,  avec rigueur parfois , s’imposant des exclusions totales de lait, de gluten etc…
Il y a des effets bénéfiques : moins de douleurs, un regain d’énergie, le moral se restaure, la famille aussi. Les cures en sont que mieux vécues. Mais il n’est pas toujours facile de changer et de tenir ses nouvelles habitudes alimentaires.
15ème cure, un problème d’hyperthermie plus important apparaît lors cette perfusion,  déjà sous jacent depuis quelques cures. Mon corps ne supporte peut être pas ce que je lui impose ? Le traitement marche la Polyarthrite Rhumatoïde est en sommeil peut-être… je pense que les efforts alimentaires portent leurs fruits.
Septembre 2005 19ème cure, cela fait deux mois maintenant que j’utilise les Champs Electromagnétiques pulsés de l’Ultimag (CEMP) à raison de 2 fois par jour ½ heure, cela est contraignant mais m’apporte un certains confort , la douleur est moins présente , différente … 
Octobre 2006 tout en poursuivant de front ces trois axes thérapeutiques différents mon capital   santé progresse, l’accompagnement médicamenteux s’allège jusqu’à disparaître totalement, les inter-cures s’espacent de  8 à 10 à 12 semaines. Les  perfusions sont également moins dosées.
Aujourd’hui cela fait 10 mois que le traitement aux anti TNF est arrêté, la poursuite des CEMP et une vigilance diététique contribue à une absence de manifestation de la Polyarthrite Rhumatoïde
Ce qui a  été opérant dans ma situation c’est l’alliance de thérapeutiques différentes et/ou complémentaires. C’est une globalité à prendre en compte , avec un malade Sujet de sa question de santé. Mais aussi, le lien fait entre des praticiens respectueux des uns, des autres et qui acceptent de chercher ensemble  pour soulager, améliorer, voir guérir …
Affichages : 2933

Soulager vos douleurs musculaires

Les douleurs musculaires peuvent vite devenir un calvaire et nous empêcher nos actions de tous les jours. Pour bien comprendre pourquoi les douleurs musculaires doivent être prises au sérieux, une petite introduction s'impose...

Lire la suite

Comment soulager l'arthrose et l'arthrite ?

L'arthrose et l'arthrite provoquent une douleur articulaire difficile à vivre. Il existe pourtant des solutions efficaces encore méconnues en France des professionnels de la santé. Mais pour bien comprendre pourquoi Biomagnétisme pulsé vous soulage, il faut bien comprendre qu'est-ce que l'Arthrose et l'Arthrite.

Lire la suite